CINÉSCIENCE
« AUX ORIGINES DU CINÉMA : LA MAGIE DE L’ILLUSION »


Après la restitution des animations créées dans le cadre des ateliers Praxinoscope, place aux films des inventeurs du cinéma !


PANTOMIMES LUMINEUSES DE ÉMILE REYNAUD
Adaptations cinématographiques de Julien PAPPÉ
précédées d’un court métrage de présentation de son travail

Charles-Émile Reynaud naît le 8 décembre 1844 à Montreuil-sous-Bois.
Photographe, enseignant et artiste, Émile Reynaud est connu pour être l’inventeur du Praxinoscope, du Théâtre optique et un précurseur du dessin animé. Il fut l’un des pionniers du cinéma.

Julien Pappé (1920 – 2005), d’origine polonaise, débute le cinéma pendant la guerre en Union soviétique où les circonstances l’ont conduit. Il passe trois ans à se former à Moss Films à Moscou auprès des équipes de Sergueï Eisenstein. Il émigre en France en 1947 et crée son studio d’animation à Paris en 1953, Magic-Films. Il crée des marionnettes et s’intéresse à la mise au point de nouvelles techniques, aux trucages optiques et aux effets spéciaux. Dès 1960 il développera une collaboration fructueuse avec le service de la recherche ORTF-INA. Il travaillera également avec les réalisateurs de la Nouvelle Vague (François Truffaut et Louis Malle…) en réalisant leurs bandes annonces, mais aussi avec Jan Lenica pour le long métrage d’animation en papier découpé UBU et La grande Gidouille (1980), d’après l’œuvre d’Alfred Jarry. Il collaborera ensuite avec le Centre National de Cinéma, les Archives Françaises du Film et la Cinémathèque Française pour faire revivre les œuvres des pionniers du pré-cinéma : les Bandes de Étienne-Jules Marey, les chronophotographies de Georges Demeny ou encore les Bandes des Pantomimes Lumineuses d’Emile Reynaud. L’activité de Magic-Films cessera en 2000.

JULIEN PAPPÉ ET ÉMILE REYNAUD (2011, 4′)
Réalisation & montage : Tamara Pappé / Production : Magic-Films
L’ensemble du spectacle du Théâtre optique fût détruit par son créateur Emile Reynaud, ruiné par l’arrivée du cinématographe des frères Lumière. Sur les huit bandes animées des Pantomimes Lumineuses seule deux bandes furent sauvées. Julien Pappé est l’un de ceux qui ont travaillé à la reconstitution des bandes sauvées avec son équipe du Studio Magic-Films, réalisant ensuite une adaptation cinématographique de ce spectacle.
PAUVRE PIERROT (1892, 4’35)
Une nuit, Arlequin vient voir son amour, Colombine. Mais, alors que Pierrot frappe à la porte, Arlequin se cache. Pierrot offre des fleurs à Colombine puis s’en va. Peu après, Pierrot, revient pour jouer de la mandoline à Colombine, mais Arlequin lui fait peur avec un bâton, et le pauvre homme s’enfuit.
AUTOUR D’UNE CABINE (1894, 5’30)
Un couple parisien au bord de mer est dérangé par un corpuchic qui joue les voyeurs. Il est mis à l’eau par le mari et fini par s’enfuir, poursuivi par le petit chien de la parisienne.


VUES CINÉMATOGRAPHIQUES DE ÉTIENNE-JULES MAREY (1888-1894)

Etienne-Jules Marey naquit en 1830 à Beaune. Médecin et physiologiste français, professeur d’histoire naturelle au Collège de France dès 1867, il fut un scientifique de renom. Il n’employa la photographie qu’à partir de 1882, après avoir vu les images de cheval au galop réalisées par l’Américain Eadweard Muybridge, dont il perfectionna le protocole technique. Il est le créateur d’un procédé de prises de vues, la chronophotographie, permettant de décomposer les différentes phases de la locomotion humaine ou animale.
FILMS PRÉSENTÉS (*)
La Poule marche / Mouton au pas / Cheval au trot, au galop / Chien au pas, au galop / Homme marche, course, saut / Vues diverses (barque) / Cheval au trot / Homme, saut d’obstacle, course escrime

(*) Collection CNC

FILMS DES FRÈRES LUMIÈRE

 

Auguste Lumière (1862-1954) et Louis Lumière (1864-1948), généralement désignés sous le nom de frères Lumière, ont joué un rôle de pionniers dans l’histoire du cinéma. Ces deux ingénieurs, surtout connus pour avoir tournés les premiers films de cinéma, ont aussi contribué à l’histoire de la photographie par leurs inventions. En 1895, le « Cinématographe Lumière », un appareil qui était à la fois une Caméra de prise de vue et un projecteur de cinéma. Leur machine utilise la même pellicule perforée que Thomas Edison et comporte un système d’entraînement à croix de Malte. Bien que les frères Lumière n’aient pas inventé le mot de « cinématographe » (utilisé par Léon Bouly dès 1892), ils sont les pionniers de l’exploitation commerciale de la cinématographie.

FILMS PRÉSENTÉS *
L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat
(1896, 1′)

Arroseur et arrosé (1895, 1′)
Bataille de Neige (1897, 1′)
Le Squelette Joyeux (1898, 1′)
La sortie de l’usine Lumière à Lyon (1895, 1′)
Le Repas de Bébé (1895, 1′)
* © Institut Lumière

FILMS DE GEORGES MÉLIÈS


Georges Méliès (8 décembre 1861 – 21 janvier 1938), fut un prestidigitateur puis un réalisateur de films. Il est un des premiers à avoir su utiliser l’invention des Frères Lumière dans une dimension artistique. Il a utilisé son passé de prestidigitateur pour inclure dans ses films des trucages qui sont les ancêtres des effets spéciaux.

L’HOMME À LA TÊTE DE CAOUTCHOUC (1901, 3’)

Un homme a trouvé le moyen de faire gonfler sa tête à l’aide d’un soufflet. Enthousiasmé par sa découverte, il convi son assistant à faire également gonfler sa tête, et celui-ci la fait gonfler jusqu’à ce qu’elle explose.

LE VOYAGE DANS LA LUNE (1902, 14’)

Lors d’un colloque d’astronomie, le professeur Barbenfouillis surprend l’auditoire en faisant part de son projet de voyage dans la Lune. Il organise ensuite pour ses confrères la visite de l’atelier où l’obus spatial est en chantier. Il sera propulsé en direction de la Lune au moyen d’un canon géant de 300 mètres de long.


En présence de Sabine ALLARD, illustratrice, cinéaste d’animation, animatrice des ateliers Praxinoscope, et de Denis ALCANIZ, doctorant en études cinématographiques, Laboratoire d’Études en Sciences des Arts (Aix-Marseille Université)


Pratique
Durée : 2h
Public : tous
Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée auprès des bibliothèques.

Où ? Quand ?
Berre-l’Étang / Médiathèque Edmonde Charles-Roux Defferre
Vendredi 26 octobre à 18h
2, rue Lafayette, 13130 Berre-l’Étang
04 42 74 93 85 / 04 42 74 96 05
https://www.berreletang.fr/mediatheque

Le Rove / Médiathèque municipale René Blanc
Samedi 10 novembre à 20h30
36, rue Jacques Duclos, 13740 Le Rove
09 67 54 74 81
http://www.lerove.fr/vivre-au-rove/vie-culturelle-2/bibliotheque/

Ensuès-la-Redonne / Médiathèque Élisabeth Badinter
Mercredi 14 novembre à 18h
56, avenue Frédéric Mistral, 13820 Ensuès-la-Redonne
04 42 45 72 87
http://www.mairie-ensues.fr/inscriptions.html

%d blogueurs aiment cette page :