Des secondes de Joliot aux RISC
pour une séance Cinésciences

Bibliothèque Alcazar – 27 novembre 2016

Programmation de 4 courts-métrages pour plusieurs classes de secondes du Lycée de Joliot-Curie d’Aubagne à la bibliothèque d’Alcazar, dans le cadre des Rencontres Internationales Sciences et Cinéma. La séance est suivi de questions&réponses entre lycéens et invités.

Intervenant.e.s

  • Hanako Murakami, réalisatrice
  • Laurent Perrinet, chercheur en neurosciences de la vision
  • Serge Dentin, directeur de PollyMaggoo

Programmation - 4 courts-métrage

LE CHERCHEUR ET SON ARTICLE de Charlotte Arene, étudiante en cinéma d’animation à l’ ENSAD.

La lettre est un des formats d’articles les plus utilisés pour annoncer une découverte à toute la communauté scientifique. Ce petit film utilise la technique cinématographique du « stop motion », basée sur un procédé selon lequel des objets sont photographiés dans une série de positions différentes afin de donner une illusion de mouvement. Il retrace ainsi les différentes étapes dans la réalisation d’un article : la recherche, la découverte, la formulation de l’article et enfin les nombreux rejets et le succès éventuel qui permettra sa publication.

IN WORKING HOURS de Sarah Vanagt et Katrein Vanagt.

L’expérience historique du Docteur Plempius au début du XVII ème siècle. Ce chercheur avait transformé son cabinet d’étude en une chambre obscure et était persuadé que le procédé qu’il parvenait à mettre en place était identique à celui se déroulant à l’intérieur d’un globe oculaire. Quatre siècles plus tard, une femme a voulu reproduire son expérience en disséquant un œil de bœuf.

PLANETE SIGMA de Momoko Seto

Ce court métrage éveille la curiosité et l’étonnement. Personne ne semble le comprendre. Il est la troisième partie de la série « Planet » après « Planet A » et « Planet Z ». Dans un décor glacial et préhistorique, PLANET ∑ nous affiche un monde où le froid et la chaleur s’opposent et coexistent, ainsi que la vitesse et la lenteur, le microscopique et la grandeur. On y voit le ciel, les terres glacées, des insectes piégés dans la glace. Beaucoup de sons, de bruits, aucune voix. La glace fond, les insectes et autres champignons vivent. Un essaim d’abeille naît, puis meurt.

LA PARFAITE de Hanako Murakami

« La parfaite », ce serait LA photo, une photo meilleure que les autres, extraordinaire aux yeux de son auteur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :